Dérapages policiers au lycée Galilée de Gennevilliers

vendredi 14 décembre 2018
par  Webmaster FSU
popularité : 31%

Droit de retrait des personnels

Le mardi 11 décembre 2018

Ce matin, au lycée Galilée de Gennevilliers, un blocus lycéen avait lieu, le quatrième en quatre semaines. En dépit d’un véhicule brûlé à 7h30 et d’un départ de feu dans un buisson, dès 9h, la situation était plus apaisée. Des enseignants et des parents d’élèves étaient présents sur le parvis afin de prévenir les tensions. Les forces de l’ordre postées aux abords du lycée restaient immobiles.

Alors que le blocus semblait prendre fin vers 10h et que les CRS, de fait, s’étaient retirés, les quelques policiers restants ont décidé d’interpeller un élève à scooter, au milieu de ses camarades, regroupés autour de la scène. Des enseignants sont intervenus, afin d’éviter les tensions, pressentant que la situation pouvait s’aggraver. L’interpellation a tout de même eu lieu, avec strangulation du lycéen. En réaction au mouvement de foule qu’elle a suscité, les policiers ont fait un usage massif de gaz lacrymogène, et d’une grenade dispersante, pour se désencercler. Aux protestations des enseignants, ils ont répondu par des insultes — « vous êtes la gangrène de l’Éducation nationale », « vous me cassez les couilles » —, par des projections de gaz en plein visage, à bout portant, et par l’intimidation, avec menace d’arrestation pour « entrave à interpellation ». Certains policiers pointaient les élèves avec leur flashball à hauteur de torse ; d’autres ont tiré sur des lycéens en train de s’enfuir. Des élèves, acculés dans un coin lors de la dispersion, ont été pour certains molestés, pour d’autres victimes de menaces et d’injures à caractère islamophobe et homophobe – propos condamnés par la loi - telles que « Islamogauchiasse ! », « Retourne dans le Marais, pédé ! », « Tafioles ! », puis provoqués par les propos d’un policier ayant déclaré : « À jeudi ! ».

Nous, personnels du lycée Galilée réunis en Assemblée Générale ce jour, dénonçons la dérive policière ; nous dénonçons cette attitude illégale, violente et indigne de la part de représentants des forces de l’ordre.
Aussi, dans ces conditions inacceptables, avons-nous décidé très majoritairement d’exercer notre droit de retrait.


Contact

Un problème sur votre lieu de travail ? Le bon réflexe : contactez conjointement le secrétaire du CHSCT concerné et votre syndicat FSU .

CHS fédéral http://www.chsct-travail-sante-fsu.fr/

2

Agenda

<<

2019

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 décembre 2018 - Retraités : à l’appel des 9, Mardi 18 décembre à 14h30 métro Bercy

Voir article.

19 septembre 2018 - Mobilisation et actions le 9 octobre.

Pour la Fonction publique, tous dans l’action le mardi 9 octobre ! </

4 mai 2018 - ATSEM : stage par le Snuter le 12 juin. Voir article 3 mai

Stage ATSEM le mardi 12 juin à la Défense.

28 janvier 2018 - Stages dans le 92

Stage ATSEM : jeudi 8 mars Courbevoie (voir article)
Stage "Retraite:quel avenir ?" mardi 13 (...)

16 novembre 2017 - Report du CDEN

Le CDEN du 16 novembre 2017 est reporté au vendredi matin 8 décembre.