Au milieu de l’hiver dernier, face au mécontentement croissant de la population (dont les retraité.es !) devant la difficulté d’accès aux soins, face aux gâchis découlant de du double système assurance maladie obligatoire assurance maladie complémentaire, le ministre de la Santé avait demandé au Haut Conseil à l’Avenir de l’Assurance Maladie de travailler à des scénarios le réformant.

Derrière la formule « grande sécu » qui faisait très partiellement écho à nos revendications syndicales, apparaissaient néanmoins des hypothèses d’extension du champ d’intervention de la Sécu basée sur la solidarité nationale. Elles sont aujourd’hui esquivées dans le débat public et les complémentaires de santé (dont les mutuelles) sont utilisées pour affaiblir notre sécurité sociale, notamment avec l’utilisation du 49.3 imposant le Projet gouvernemental de Financement de la Sécurité Sociale. Nous y reviendrons.

le 15/11/2022

à lire aussi :

  • Une intéressante étude de « Que choisir » sur la situation du système de santé en France ;

Fracture sanitaire étude UFC que choisir

  • Une tribune libre parue tout récemment dans le journal Le Monde. »
« Dans cinq ans, il sera trop tard pour sauver notre système de santé ! »
  • le 4 pages spéciale protection  :
FSU-4-pages-PSC